Content Single

Yaïr Barelli

Discipline : Recherche et création chorégraphique
Nationalité : israélien
Dates de résidence : mai – décembre 2015

Yaïr Barelli est un danseur israélien installé en France depuis 2008. Il a suivi des études de psychologie et de linguistique avant de se former à la danse au C.D.C de Toulouse puis au CNDC d’Angers. Il travaille comme interprète pour différents artistes et chorégraphes: Emmanuelle Huynh, Marlène Monteiro Freitas, Tino Sehgal et Christian Rizzo. Ses travaux sont présentés en France, en Israël, en Allemagne, dans des théâtres ainsi que dans des galeries et centres d’art. Il collabore fréquemment avec des artistes visuels : Neal Beggs, le collectif åbäke, Pauline Bastard, Ivan Argote, Loreto Martinez Troncoso et il mène en parallèle ses propres projets : Ce ConTexte et Sur l’interprétation – titre de l’instant. Yaïr Barelli enseigne dans différentes institutions, notamment au CNDC à Angers, à Londres à The Place et à la Haute École d’Art et de Design (HEAD) à Genève.
Durant son séjour au parc Jean-Jacques Rousseau, l’artiste Yaïr Barelli a bénéficié d’un temps de réflexion avec des artistes pluridisciplinaires invités. Parmi ces artistes, la réalisatrice française Valérie Mréjen, la performeuse espagnole Loreto Martinez Troncoso, le conteur Pierre-Olivier Bannwarth et le musicien Jean-Yves Segalen. En octobre 2015 il a participé à la FIAC hors les murs avec ces deux derniers artistes, autour d’une production issue de la résidence (co-production) « Les hommes creux et la rose amère ». La performance a été rejouée le 22 octobre au Musée de la Chasse et de la Nature.