Content Single

Mounir Allaoui

Discipline : vidéo
Nationalité : français
Dates : mai 2015

Davantage intéressé par la présence des corps, le son de la voix, l’inscription du personnage dans l’espace que par le témoignage lui-même, Mounir Allaoui réalise un travail vidéographi¬que décalé du sujet documentaire. Il en va ainsi dans Mhaza Kungumanga, où l’artiste confronte le récit d’une conteuse comorien¬ne avec la parole politique, à la veille des élections présidentielles aux Comores et dans Hors/Diego Garcia où il filme de manière subjective le discours, rôdé pour les médias, des réfugiés politiques des îles Chagos à l’île Maurice. Mounir Allaoui enseigne le cinéma à l’École Supérieur d’Arts de La Réunion depuis 2006. Son travail a été présenté à Latitudes 2003 – Terres de l’océan Indien, au FRAC de Basse-Normandie, dans des festivals à La Réunion, à Marseille et à l’Artothèque de La Réu¬nion. Il a également signé plusieurs articles sur le cinéma dans le quotidien Témoignages (La Réunion) et La Gazette des Comores (Comores). Depuis 2008, dans le cadre de la plateforme de recherche «science et art» de l’Ecole Supérieure d’Arts de la Réunion, il mène un travail mêlant socio-anthropologie et vidéo en partenariat avec l’Institut de recherche des langues et cultures d’Asie et d’Afrique (ILCAA) de l’Université nationale des langues et civilisations étrangères de Tokyo (Japon).
En marge des résidences Odyssée, le Parc Jean-Jacques Rousseau a accueilli le vidéaste Mounir Allaoui qui bénéficiait avec l’ACCR et le soutien du Commissariat pour 2011, année des outre-mer d’une bourse de résidence dans le cadre du Programme « Artistes d’outre-mer ».