Content Single

Dorothée Thébert & Filippo Filliger (Odyssée)

Discipline : théâtre
Nationalité : suisse
Dates de résidence : mars/avril 2016

Dorothée Thébert et Filippo Filliger ont escaladé ensemble le Stromboli, joué à poil à cache-cache à Berlin, passé trois jours au lit pour un remake du Bed-In de John Lennon et Yoko Ono, contacté des polissons sous chiffre, fait disparaître les spectateurs d’une galerie dans une masse noire au son de lieds de Schubert, tourné un court-métrage érotique, conçu une fille, proposé à un vieux danseur moderne de mettre un tutu et remonter sur scène, construit une maison gonflable, réfléchit au rapport entre effeuillage et confession, mis en scène un bal dans un kiosque à musique, rêvé d’acheter une soucoupe volante,  hypnotisé une comédienne le temps d’une représentation, conçu un garçon, fait défiler l’élite intellectuelle qui a ébauché les utopies du vingtième siècle entre deux saunas, perdu le gouvernail et présenté les travaux qui en découlent dans différents théâtres et espaces d’art contemporain. Leur couple se porte toujours bien.

Dorothée Thébert et Filippo Filliger mènent un travail d’écriture pour une prochaine pièce de théâtre sur la communauté utopique de Monté Verità. Fondée en 1900, la communauté a accueilli une grande partie des intellectuels européens jusqu’en 1920. Dorothée et Filippo s’intéressent particulièrement à la venue du chorégraphe Rudolph Von Laban, qui y a développé son école de danse et jeté les bases de la danse moderne. Leur spectacle entreprend de raconter l’histoire de Monte Verità. En résidence au Parc Rousseau, ils ont eu la possibilité de vivre une relation quotidienne à la nature, d’expérimenter la nature, méditer et questionner ce retour à la nature.
De retour à Genève à l’issu de leur résidence, terminer l’écriture, commencer un travail de mise en scène et chorégraphique, et produire le spectacle pour le présenter à Monté Vérita en 2017.