Content Single

Clyde Chabot & Fujiko Nakaya

Discipline : arts visuels / performance
Nationalité : française / japonaise
Dates : octobre 2015

En octobre le parc a accueilli la scénographe Clyde Chabot et l’artiste Fujiko Nakaya pour une résidence qui avait pour objectif d’évaluer la faisabilité technique et financière d’un projet incluant les sculptures de brouillard de l’artiste japonaise dans la mise en scène de la pièce Des Aveugles de Maurice Maeterlink.
Après des études à l’Institut d’Études Politiques de Paris (section service public), un Doctorat à l’Institut d’Études Théâtrales de Paris III sur Le théâtre de l’extrême contemporain dans la société et le suivi du cursus de l’Unité Nomade de formation à la mise en scène (avec Matthias Langhoff au Burkina Faso et Piotr Fomenko à Moscou), Clyde Chabot a été l’assistante à la mise en scène de François-Michel Pesenti à Marseille. Elle fonde en 1992 la Communauté inavouable avec laquelle elle met en scène des textes de Heiner Müller : Hamlet-machine (2000-2011) ; Robert Pinget : L’Hypothèse (1997) ; Hubert Colas : Stranger than kindness, d’après Temporairement épuisé (1995) ; Yan Allegret : Ils tracèrent des chemins sans direction vers la nuit de leur corps (2003), Face à face : la nuit des corps au Burkina Faso (2001), Un peu de poussière de chair, la nuit (1998-1999) et ses propres textes : Comment le corps est atteint (2005-2006), 2007-2013 Médée(s) : tragicomédie, Le Temps des garçons (2010-2011), Sicilia (2013). Elle a également réuni des textes de Jean-Paul Quéinnec, Frédéric Ferrer et Alain Béhar dans Avancer masqués. Elle développe une installation participative théâtrale et photographique depuis 2003 : Un musée (de théâtre).
Née en 1933 à Sapporo, Fujiko Nakaya est une artiste japonaise connue pour ses sculptures de brume. Diplômée d’études artistiques à l’Université Northwesten d’Evanston aux États-Unis, cette Japonaise qui a vécu en France, aux États-Unis et en Espagne, peignait d’abord des nuages avant de les créer. C’est en 1970, à l’Exposition Universelle d’Osaka qu’elle réalise la première « sculpture de brume » au monde en habillant le Pavillon Pepsi d’un immense voile de brouillard. Elle fait l’objet dans les années 80 et 90 d’une reconnaissance internationale en tant qu’artiste vidéaste et défenseur des arts alternatifs mais elle continue à créer d’ambitieuses sculptures de brume et des installations au Japon, en Australie, aux États-Unis et en Europe. Temporaires ou permanentes, ses œuvres comprennent des installations dans l’espace et des participations à des performances artistiques. Elle a notamment collaboré avec la chorégraphe américaine Trisha Brown et le vidéaste Bill Viola.