Content Single

Visites culturelles commentées

Visites possibles tous les jours dès 9 heures, en français, anglais ou allemand.
Durée 2h · 35 pers. maxi. par visite

Informations et réservations : +33 (0)3 44 10 45 80 – groupes@parc-rousseau.fr

 

Parc Jean-Jacques Rousseau : histoire d’un lieu unique
Marchez dans les pas des illustres personnages qui ont fait la renommée de ce parc à fabriques emblématique des Lumières. Au cours de cette visite, découvrez l’étendue du site et le rôle symbolique de chacune des fabriques qui le jalonnent ainsi que les nombreuses personnalités qui l’ont visité, des propriétaires successifs de la seigneurie d’Ermenonville aux célèbres visiteurs venus rendre hommage au philosophe Rousseau sur l’Île des Peupliers.

 

Un jardin en son siècle : l’esprit des Lumières
En offrant un jardin ouvert et utile à tous, conçu à la croisée des arts, de la nature et de la philosophie, le marquis René-Louis de Girardin concrétisa une utopie et un véritable projet de société.
Copié, imité, cité par de nombreux jardins en Europe, le Parc Jean-Jacques Rousseau témoigne de l’esprit novateur de son créateur et incarne la pensée des Lumières et le progrès des sciences.
Au fil des scènes paysagères, découvrez les nombreuses sources d’inspiration du marquis et l’influence de Jean-Jacques Rousseau sur son œuvre. Cette visite évoque la révolution dans l’art des jardins et l’histoire des idées qu’incarne le domaine.

 

Du pays au paysage pittoresque, du classicisme au romantisme
Cette visite met l’accent sur l’aspect pittoresque des jardins d’Ermenonville en abordant la composition des paysages, en relation avec l’histoire des arts.
L’émergence, au XVIIIe siècle, de l’idéalisation d’une nature sauvage, propose une alternative aux jardins réguliers. Composition en différents plans, notions de perspectives, effets de proche et de lointain, d’ombre et de lumière… Les sources d’inspiration picturales — Le Lorrain, Poussin, Hubert Robert — seront ainsi évoqués. Le projet s’inscrit dans un grand paysage, tout en magnifiant les ressources naturelles de la vallée humide et de la rivière Launette, au prix de longs travaux.
Ce parcours s’adresse ainsi autant aux passionnés d’arts qu’aux amateurs de nature et de jardins historiques. On y aborde les enjeux écologiques et la restauration de scènes paysagères, dans le prolongement de la pensée globale de Girardin.